L’espace 1789 de Saint-Ouen assiégé par une bande d’adolescents

Quelques impressions récoltées à l’issue du premier stage du projet Adolescence et territoire(s), par Lucas, Rebecca, et Anissa.

Lucas :  Une nouvelle maison, une nouvelle famille

A & T 17

« L’espace 1789 semble être depuis le lundi 19 décembre pris d’assaut par une bande d’adolescents pleine d’énergie et de vivacité.

Les répétitions ont débuté. Nous avons lu le script de la pièce Horizon écrite par Matt Harley* (que nous allons interpréter) et nous nous sommes amplement attardés sur les détails du texte afin de le découvrir en profondeur et de commencer à construire ensemble une version dramaturgique qui convient au sens du projet. Nous avons donc étudié chaque personnage ainsi que leurs liaisons aux autres et avons longuement débattu sur leur identité, leur psychologie, leur apport dans la pièce, ce qu’ils représentent en tant qu’adolescent, le message qu’ils passent etc. De plus, le langage a été un élément omniprésent dans toutes nos discussions. En effet, il s’agit d’un langage de jeune, or la traduction de l’anglais au français apporte d’innombrables questions sur la reformulation langagière que l’on va devoir apporter au texte. Le vocabulaire doit être utilisé par des protagonistes adolescents mais surtout appartenant à un milieu populaire, plutôt pauvre, vivant dans un quartier défavorisé.

[…]

Je l’avoue, je me suis vite attaché au groupe. Je me sens vraiment moi-même, parmi des gens qui me ressemblent et partagent des valeurs, des principes et une façon de vivre dans lesquels je me reconnais réellement. Cela doit sûrement venir du fait que nous avons de nombreuses choses en commun : notre liaison au même territoire, notre passion pour le théâtre, notre style de vie… mais c’est bien plus que ça : en seulement une semaine il s’est tissé une cohésion de groupe forte et unique. Nous sommes particulièrement décomplexés les uns envers les autres, nous nous sommes tous très vite bien entendu et de notre groupe s’est dégagé un certain esprit que j’ai hâte de retrouver jour après jour.

[…]

Bref, comme je l’ai dit, l’espace 1789 est depuis quelques jours assiégé par une bande de jeunes adolescents surexcités, criards et infernaux qui courent partout. Des jeunes adolescents amoureux des projets artistiques, impatients de monter sur scène, débordants d’énergie et d’affection que j’ai découvert et à qui je suis maintenant pas mal attaché.

Je suis impatient de vivre cette expérience avec eux.  »

Lucas.

 

stage1-blog-rebecca

Horizon d’après le texte de Matt Hartley

Rebecca : « Aujourd’hui j’ai demandé à quelques personnes ce que leur inspirait « Horizon » que ce soit la pièce ou le mot en lui même »

Raphaelle : Disons que ça m’inspire vraiment l’avenir et ce qu’on voit dans le futur déjà pour soi et puis pour les autres. Du coup c’est vraiment une identification par rapport à nous et le paysage de notre vie future, ce qu’on voit au loin.

Rafael : Ça m’inspire les sujets qui traitent de l’adolescence, les grandes questions de cette période. C’est un peu une sorte d’exposé des thèmes qui nous entourent. Je trouve ça intéressant et la pièce en temps que tel je pense qu’elle va être cool. On a un vrai défi de mise en scène pour bien illustrer toutes ces questions.

Matthis : La verticale.

Lucas : « Horizon » ça m’inspire la façon dont des adolescents peuvent percevoir un même horizon, est-ce que c’est une métaphore de leur avenir ? C’est ce que l’on verra dans la pièce.

Émeline : Je pense à un personnage qui me fait penser à moi donc ça me fait penser à ma vie.

Nour : Un futur incertain.

Moi (Rebecca) l’horizon m’inspire un « demain ». Je pense que lorsque l’on regarde l’horizon c’est qu’on espère voir quelque chose, quelque chose de différent, quelque chose qui sera à nos yeux plus joli que d’habitude. Tout ça me donne envie de monter une pièce qui inspirera tout autant qu’un horizon en la regardant.

 

Le mot de la fin par Anissa


* traduction de Séverine Magois

Adolescence et territoire(s) 5ème édition

Prochain stage en février

Catégories : Côté cour : accompagner la découverte

Classé dans :